Locomuerte à la Boule Noire – 9 novembre 2023

Il se passe décidément quelque chose autour de Locomuerte. Pour preuve, le nombre de têtes connues du milieu métal ce jeudi soir de novembre pour venir applaudir le combo.

Et ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir Lenny Kravitz en première partie. Ah, on me dit dans l’oreillette que ce n’était pas Lenny, mais le groupe Charcoal.

En tout cas, c’était pro, c’était propre, c’était rock. Et ils ont bien charbonné pour assurer l’ouverture au dernier moment de cette soirée muy caliente.
Au passage, une grosse pensée pour nos amis de The Discord, qui auraient dû être là mais qui n’ont pas pu pour raisons personnelles. On a hâte de vous retrouver sur une future date parisienne.

Locomuerte à la Boule Noire

Le moment tant attendu par une Boule Noire sold out arrive, avec l’entrée sur scène du quatuor venu de Tijuana, dans le 91 (sic). On découvre assez vite que le concert va être filmé, car il y a des caméras un peu partout. Au bout du micro d’el Termito, sur scène, dans la fosse… Et c’est effectivement annoncé par le groupe. On a hâte de voir cela.

On sent les membres de Locomuerte excités comme des enfants un matin de Noël au Mexique, et sincèrement contents d’être là. Comme l’indique souvent Nico lors de ses prises de parole. Et comme on peut le lire sur le visage d’El Mitcho. Et c’est partagé avec le public qui est muy loco et muy brutal. Ça se sent dès les premières notes. La fosse répond tout de suite, beaucoup de pogos et de circle pit, avec un large sourire sur les visages. Muy brutal pero muy festivo.

Locomuerte rend souvent hommage aux groupes qui les ont inspiré ou fait grandir lors des interludes entre les morceaux.

Comme Suicidal Tendencies, dont ils nous demandent de reproduire les chicano mosh.
Un clin d’oeil appuyé est fait également à Lofofora, dont on a pu croiser pas mal de membres dans la salle (Reuno, Phil, Daniel).

Quelques paroles a cappela « Ooh Mary, Sweet Mary, My Mary, Ooohoooh » annoncent l’arrivée sur scène de Poun de Black Bomb A, ainsi que de Arno. Ah, on me redit dans l’oreillette que ce n’est pas Arno. Regardons la VAR.

Heum, heum, effectivement. Mais bon, il y avait quelque chose quand même ! Presque à s’y méprendre. Ensemble, ils interprètent le titre « Fuma Mota » issu du prochain album.

Les titres s’enchaînent, notamment les classiques repris en cœur par la foule en delirio. Nous avons droit au très efficace « Bandolero« , « Barrio » , forcément, avec le mégaphone de sortie. Sur « Mi familia« , mi casa es tu casa et le groupe invite le public à le rejoindre sur scène.

Nous avons eu droit aussi à quelques titres du prochain album à sortir. « Fuma Mota » , on en a déjà parlé, et également « Parano Booster » (qui sera le nom du prochain album). Et à un rodéo de crocodiles, pour rappeler l’attachement de Nico aux reptiles.

Bref, c’est passé très vite. On prend déjà date pour les prochains rendez-vous : les prochains concerts, l’album et les clips à venir, et la vidéo de ce concert muy exitoso.

Arnaud Guignant – Photos : Punky Photographe (Instagram)

Retrouvez Locomuerte sur leur site officiel, leur Facebook, leur instagram ou leur chaîne YouTube.

5 commentaires sur « Locomuerte à la Boule Noire – 9 novembre 2023 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *